v.n.a.t.r.c.?

Le grand physiognomoniste suisse Lavater nous donne des informations capitales à la fois sur la naissance de la science qu'il fonda et sur la vie intime d'Otto von Strassenbach : il révèle (Le journal de mon esprit, par moi-même, in Nachlass Lavater IV, 2311) qu'il eut l'intuition maîtresse de la physiognomonie à Paris, en novembre 1795, où il rencontra Otto, ayant fugué pour ses quatorze ans, et jeune amant de Juliette Récamier. Subjugué par la vue de son faciès joue contre joue avec le minois charmant de Juliette, il se mit au travail sur le champ. Certaine allusion coquine que se permet l'austère et aimable savant suisse sur l'état prometteur de Juliette laisserait augurer qu'Otto est le père de Pauline Récamier, de la beauté de laquelle, on le sait, la France est redevable à Otto.

UNE œUVRE D'ART. le lien necessaire du 3/05/2001226 boulevard Albert-Premier 33 800 Bordeaux