Conférence v.n.a.t.r.c.? au capcMusée d'art Contemporain (Bordeaux-France) - dévernissage PERAV'PROD - 28/29/30 mars 2003


Ecoutez la konfërence que v.n.a.t.r.c.? a prononcé
pour vous au capcMusée de Bordeaux
dévernissage perav'prod™ les 28-29-30 mars 2003 !
authentiques R.obots G.ascons B.ourrés !


Listen to the konfërence v.n.a.t.r.c.? pronounced for you at the capcMusée of Bordeaux
perav'prod™'s exhibition "devarnishing" March 28-29-30ths 2003 ! authentic R.obots G.ascons B.ourred !


aaaaaahhhhhhhhaaaaaaaaahhhhhhhhhaaaaaaaahhhhhhhhaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !
                                                       Â¤
revendicadzionn officielle de l'action dévernissage par v.n.a.t.r.c.?
dossier n°19Update | version 1.5 | fonctionnalités accrues | otto, il sait voler aussi...comblée par O la coruscance de leut atavisme bariolé : liesse fondatrice de la suitelsa

E.xpérience de L.ocalisation

du S.acré en A.rt

L'e.l.s.a. cherche avant tout à répondre à une question cruciale : - "Qui de l'artiste ou du public, fait d'une œuvre d'art quelque chose de sacré ?"

l'e.l.s.a., en tant qu'hypothèse expérimentale, repose sur l'axiome suivant :

C'est le public qui "fait" l'œuvre d'art, car de son jugement dépend le sort de l'œuvre.

-->On notera que le terme "public" prend ici le sens de "non-artiste" ; le critique d'art, dans ce contexte, fait lui aussi partie du public et n'en sera volontairement pas distingué - cette remarque ne concerne bien entendu ni Hector-Marie Despladt, ni Ether-Michel Pillequant, tous deux "exégètes officiels de v.n.a.t.r.c.?".

Notre travail consistera dans la monstration ludique de cet axiome, mais pour ce faire et sans nul doute avant toute chose, il nous faudra établir un protocole expérimental hypothético-déductif de validation : l'e.l.s.a..

  • LE DISPOSITIF

Toute l'expérience repose sur une langue logique composée de trois élements : R (rouge), V (vert), B (bleu).

Ces trois éléments s'ordonnent de la manière suivante :

rrr/rrv/rrb/rvb/rbv/rvv/rbb/rvr/rbr//vvv/vvr/vvb/vrb/vbr/vrr/vbb/vrv/vbv//bbb/bbr/bbv/brv/bvr/brr/bvv/brb/bvb

r, v & b représentent les couleurs de trois sculptures que le public jugera sous le forme d'un vote à trois options : suite

S (sacraliser), D (détruire), M (mépriser).

Les résultats du vote peuvent précisemment se hiérarchiser ainsi :

Toute l'expérience consiste dans la machination suivante : r=s, v=d, b=m, s=r, d=v, m=b, rvb=sdm, sdm=rvb.

Ce que l'e.l.s.a. cherche à démontrer : cet état, nous le nommons "aliénation". L'aliénation est la confusion entre les termes du code et les options du vote :

sacralisée détruite méprisée.

Si après le dépouillement des urnes on obtient aliénation, on peut invalider l'axiome, le contraire arrive bien sûr si le résultat diffère d'aliénation.

GNou Bank account - GNou Found Lands Territorial Desk Office
Royaublique Vigoureuse Bortchenbourgeoise
LA GAZZETT
DE BORTCHENBADEN

L'organ offiziel du Bortchenbourgenstein



 
OSKAR Y.E. LAGERFELD

proposé pour la béatification RVB
voir page2
 
la réunion des 7 du GJ

bientôt un accord sur le médiocratisme mondial

 
L'avancée de la démocrétinisation
en Syldavie Orientale
 des habitants de bortchenbaden
apperçoivent une boule bleue ,il était 23h30 ...
   
_______________________________________________________\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\Viendez, que j'vous chatouille les poumons!!!! 39%
The Reno Gazette-Journal featuring 24-hour local, state and regional news, plus politics, sports, business, lifestyle, entertainment, columnists, classified ads, MLS Real Estate Listings and more...
Trouvé par: MSN Web Search
http://www.renogazettejournal.com/news2/stories/news/983077504.html
[ Traduire ]
Note de Rico da Halvarezᩐ zigy
̀